La Curcumine me mine !

Classé dans : Accueil | 0

Comme moi, vous recevez peut-être des spams réguliers du laboratoire cellinnov, vantant les « mérites » du curcuma, avec comme teezing « tout le monde en parle ». Tout le monde en parle en effet chez les scientifiques, mais simplement pour dénoncer la rumeur et le canular qui se répandent comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux. N’étant pas parvenu à me faire désinscrire de la liste de diffusion qui encombre mes adresses mail chaque matin, j’ai décidé de régler son compte à cellinnov différemment !

La promesse de cellinnov est donc de guérir 50 maladies à l’aide de potions magiques comme la suivante :

Ingrédients:

  • Une demi-cuillère à soupe de gingembre
  • Une demi-cuillère à soupe de cannelle
  • 1/6 cuillères à café de  curcuma
  • Une pincée de cardamome
  • 500 ml de l’eau
  • Une demi-tasse de lait
  • Un peu de miel, si vous le souhaitez

Préparation:

Mélanger toutes les épices et verser les 500 ml d’eau bouillante. Mélangez bien et éventuellement ajouter le lait chaud.

Vous pouvez boire ce thé toute la journée sans aucun effet secondaire ou de surdosage.

Et cellinnov d’ajouter :

En quelques années, les scientifiques y ont déjà consacré 10 000 études et ils ont identifié plus de 600 bienfaits pour la santé : 

  • elle soulage les douleurs articulaires ;
  • elle combat les maladies neurologiques ;
  • elle apaise les problèmes digestifs ;
  • elle vous protège contre les maladies du cœur et des artères.

 

Puis on trouve sur internet des articles alléguant que la Curcumine aurait des effets qui préviennent et traitent le cancer et la maladie d’Alzheimer, ainsi que des propriétés antiparasitantes, détoxiquantes, aiémétique … bla bla bla.

 

Alors la vérité est un peu différente. La Curcumine issue du curcuma fait actuellement l’objet de très nombreuses études, en France et ailleurs, dans des laboratoires sérieux. Si les résultats actuels peuvent laisser espérer une action possible, aucune ne le confirme réellement pour le moment et surtout, aucune étude ne conseille l’utilisation du curcuma pur. Toutes les études laissent penser qu’il n’agit qu’en synergie, dans des cas bien particuliers, et certainement pas en dehors de tout contrôle médical.

 

Enfin, pour ceux qui voudraient tout de même en consommer, j’en ai au laboratoire. Le curcuma est en effet une épice dont on extrait trois constituants principaux :

Entre 4 et 9% de Curcumine, et 11 à 15% d’oléorésine utilisés pour colorer les aliments (souvent utilisés aussi pour falsifier certaines épices plus couteuses …)
Entre 2 et 6% d’huile essentielle

Je propose à la vente :

Flacons de 10ml d’oléorésine de curcuma (5,6% de Curcumine, contrôlés par HPLC) pour 50€ (frais de port non compris).

Flacons de 10ml d’huile essentielle de curcuma contenant des turmerones (Ar-tumerone-37%, béta-tumérone-15%, alpha-tumérone-16%) contrôlés par GC/FID pour 10€ (frais de port non compris).

A noter que cette huile essentielle n’est pas utilisée en parfumerie (aucun intérêt), qu’elle est formellement interdite à l’utilisation pour les femmes enceintes (puisqu’elle est abortive), aux sujets épileptiques (fortement neurotoxique), qu’elle présente un fort effet anti-oestrogène, et doit être évitée par les diabétiques.

 

Dernière trouvaille de cellinnov une formule à base de Mana, de palmier de Floride et de prunier d’Afrique qui :

  • limite l’hypertrophie bénigne de la prostate qui accompagne le vieillissement ;
  • maintient une taille normale et un bon fonctionnement de la prostate ;
  • réduit les gênes urinaires liées à l’hypertrophie bénigne de la prostate telles que : envies fréquentes et soudaines d’uriner, réveils nocturnes, fuites urinaires, difficultés à uriner, baisse de l’activité sexuelle ;
  • préserve un tissu prostatique sain ;
  • favorise un meilleur confort urinaire masculin.

A bon entendeur …