LE DOIGT DU SAGE

Classé dans : Accueil, Divers, Politique | 0

« Lorsque le sage montre la lune, le sot regarde le doigt » 

C’est une sentence qu’on attribue à Confucius, et qui a de multiples interprétations, et qui rejoint la maxime de la Fontaine qui écrit « Tout vous est aquilon ; tout me semble zéphyr » dans le chêne et le roseau.

On peut la comprendre de différentes manières, mais en synthèse on peut écrire qu’on peut toujours trouver deux (ou plusieurs) sens à une phrase, une démonstration. Le sens direct, et le sens caché. Ou autrement dit qu’à toutes certitudes devraient se substituer des doutes ou des remises en cause, ou plus prosaïquement que la perception des choses est toujours relative. Ainsi la lune pointée par le doigt du sage était-elle inaccessible au temps de Confucius, ce qu’elle n’est plus aujourd’hui.

On peut aussi en comprendre que plutôt que chercher l’objectif, certains n’envisagent que les méthodes.

 

Alors je laisse aux philosophes et exégètes le soin de nous expliquer la signification profonde de cette sentence, mais moi j’aime bien la lire à l’aune de cette blague de l’alcoolique qui cherche ses clés au pied d’un réverbère, non pas parce que c’est là qu’il est a perdues, mais parceque c’est le seul endroit éclairé où il puisse regarder !

 

Suivre Frédéric Poitou:

Frédéric Poitou est né à Rouen, et y a fait des études au Conservatoire en musique-études en section piano. Il s'est ensuite orienté vers des études scientifiques où il a obtenu un diplôme d'ingénieur, puis un doctorat en Chimie. Il est Expert Judiciaire en France, en Belgique et à Luxembourg, et agrée par les Institutions Européennes.