HECTOR, MELCHIOR, BALTHAZAR ET PIS FANNY PENDANT QU’ON Y EST …

Classé dans : Société | 0
Qu’est-ce qu’on lit dans l’évangile de Matthieu, concernant l’Epiphanie ?
Que les Rois mages ne seraient pas rois, qu’ils ne seraient pas 3, qu’ils ne viendraient pas à dos de chameau, que la couleur de leur peau ne serait pas précisée, et qu’ils ne s’appelleraient ni Hector, ni Melchior, ni Balthazar ?
Qu’ils n’auraient été que des docteurs, savants, probablement astronomes qui auraient scruté le ciel pour y déceler la preuve de la naissance d’un Roi. Des lanceurs d’alerte en quelque sorte.
 
De deux choses l’une :
– Soit Matthieu ment, et il n’est alors qu’un sale type.

– Soit certains ont édulcoré les Ecritures, pour en faire une belle histoire à connotation populaire inventant des codes destinés à justifier leurs propres existences, leurs propres fonctions.

 

La seule chose qu’est écrite, c’est qu’ils apportaient l’Or, la Myrrhe (commiphora myrrha) et l’Encens (boswellia carterii), et ça c’est bon pour le business de ceux dont le métier est de l’importer de Somalie, d’Erythrée, d’Ethiopie …