Congruence.

Classé dans : Accueil, Société | 0
Petit texte lu à l’occasion du 5e dimanche de la Pâques, à l’attention de ceux de nos politiques qui se revendiquent en tant que chrétiens, mais qui, dans un soucis électoraliste ont substitué le dogme conservateur de leurs partis politiques protectionnistes aux écritures qu’ils seraient sensés mettre en oeuvre.
 
Actes 10, « Pierre chez Corneille » : « «Vous savez qu’il est interdit à un Juif de se lier avec un étranger ou d’entrer chez lui ; mais Dieu m’a montré qu’il ne fallait dire d’aucun homme qu’il est souillé ou impur. »
 
Invitation à la transgression détoure forme de limite artificielle telle que les frontières administratives peuvent l’être pour la misère des hommes.
 
Aligner ses actes, sur ses mots, c’est faire preuve de cohérence entre les convictions que nous avons et les actes que nous mettons en oeuvre pour les réaliser, en quelque sorte : La congruence.